Dialogue autour d’un mail délicat

Voici un mail que j’ai reçu, sous le nom approximatif de quelqu’un de mon entourage. Comme ce mail avait toute l’apparence d’une falsification, je me suis fait un plaisir d’y répondre.

Expéditeur
Bonjour,
Tu vas bien ?
Dis-moi où es-tu ? J’aurais un service à te demander en toute confidentialité.
Bien à vous,
Cyril.

Ma réponse
Bonjour Cyril,
je ne sais pas si c’est un spam ou non, car le message passe du tutoiement au vouvoiement, mais si effectivement vous souhaitez que nous échangions, n’hésitez pas à m’appeler,
vous connaissez mon numéro.
Bonne journée.
Cordialement,
Frèd Blanc

Expéditeur
Je te remercie beaucoup c’est juste un service que je te demande, je suis en déplacement à Ajaccio où j’ai quelques soucis en ce moment. Je me suis fait voler mon sac de voyage contenant mon téléphone, ma carte bleue et l’argent liquide, je n’ai que ma carte prépayée rechargeable, mais elle dispose d’aucun centime. J’ai besoin que tu m’achètes des coupons recharges PCS Mastercard pour un total de 1 250 euros qui me permettront de recharger ma carte prépayée afin de pouvoir contacter ma banque pour faire opposition sur ma carte bleue, puis contacter mon assurance, régler quelques soucis et rentrer au plus vite. Je vais m’atteler à te rendre cette somme dès mon retour.
Si toutefois tu es disposé à m’aider, réponds afin que je puisse te dire ou acheter les Recharges PCS Mastercard.
J’attends de te lire, et surtout grand merci.

Ma réponse
Cher Cyril,
Malheureusement, je suis à Tokyo en train de faire un grand huit et j’ai déjà du mal à taper sur mon téléphone la tête en bas, d’autant plus qu’il me glisse des mains, alors faire un virement bancaire va être difficile, surtout depuis que tous mes comptes en banque sont bloqués car je suis poursuivi pour fraude fiscale, ayant prêté ma carte bleue à une guenon que je connais très bien du zoo de Vincennes, qui a piraté mon compte et réalisé des malversations en voulant entre autres louer un car, et faire passer la totalité des animaux du zoo en Belgique pour qu’ils payent moins d’impôts, et en plus sans le déclarer au fisc. C’est quand même fort de café de se faire avoir ainsi, tu ne trouves pas ?
Quand l’époque sera plus claire pour moi, je réfléchirai à nouveau à ta proposition d’offrir une chance à une personne comme toi de rassembler des fonds qui ne lui appartiennent pas, mais entre-temps je vais retourner à l’une de mes occupations journalières et un peu égoïstes, celle de gagner de l’argent pour moi et pour ma famille.
N’hésite surtout pas à me recontacter quand tu auras d’autres propositions qui me permettront d’investir dans une belle aventure, toi qui sais convaincre par ton verbe et ta vision d’un monde très bisounours lunaire, et surtout profite bien d’Ajaccio, c’est une très belle ville.

C’est étrange, après ce dernier mail, je n’ai plus jamais entendu parler de lui.

Publicités

A propos Frèd Blanc

Tout a commencé dans les années 80 / 90 par Penninghen (l'ESAG) suivi d'un tour du monde. 30 ans après je suis devenu graphiste, photographe, poète & designer d’images (mentales & visibles) chez byfredblanc, anciennement edo. Quand je ne traîne pas dans un musée aux côtés de ma famille (Astrid Bouygues, Monsieur Elia et Mademoiselle d'Esther), un carnet de croquis sous le bras, où que je ne glisse pas sur les pistes de ski d’Avoriaz appareil au point, je pédale dans Paris entre deux rendez-vous, soit en construisant des analogies pour une marque en devenir, soit en rédigeant un poème. Projets : Entre 1996 & 2016 : conseil & accompagnement en communication (labo pharmaceutiques, joaillerie, hôtellerie, services, industrie...) 1997 : Identité de Ladurée pour son ouverture aux Champs Élysées. 2002 : Agenda photographique international pour Sanofi Synthé-labo. 2010 : Sculpture monumentale en hommage à Jean Vuarnet 2012 : Coup de cœur de la 49e Bourse du Talent Reportage / Photographie.com 2014 : Création de l’évènement “Sunday jazz loft”, concert en appartement, aux côtés de Francesco Bearzatti. Juin 2016 : Sélection aux Promenades Photographiques de Vendôme : Présentation du parcours "Et si le jazz est la vie autour d'une centaine de photographies et de la projection de 12 pœms-poèmes et une centaine de photo Octobre 2016 : Performance musicale et sonore lors du 13e Sunday jazz loft. Mise en musique de mes 12 poèmes de "Et si le jazz est la vie" par Francesco Bearzatti (sax tenor clarinette), Camille Bertault (voix), Federico Casagerande (guitare) et Thierry Eliez (piano et voix), en parallèle d'une projection aléatoire de mes 12 pœms poème par Matthieu Desport (vidéaste) Novembre 2016 : Création des Éditions de Ouf Bibliographie : 2006 : Ouvrage photographique “Téléphérique pour l'enfance”. Éditions Jean-Michel Place. Photographies, dessins, poèmes & maquette. 2010 : recueil de poésie “Des mots mis en baraques à sons”. Éditions Jean-Michel Place. Poèmes, dessins, photographies & mise en page. 2016 : "Et si le jazz est la vie" Éditions de Ouf. Poèmes, dessins, photographies & mise en page.
Cet article a été publié dans Création. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Dialogue autour d’un mail délicat

  1. Yann LEMONNIER dit :

    C’est toopppp Fred.

    J’ai beaucoup ri.

    Bizz

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s